Actualités

Retour liste

Les œuvres de Richard Orlinski s'invitent à Lunel

Culture

Partager ce contenu

Parution : 14/10/2022

Vernissage de l'exposition de Richard Orlinski

Depuis le mois de mai, vous avez pu découvrir les pièces géantes de Richard Orlinski qui ont habillées les sites emblématique de la Ville.

Véritable parcours artistique à ciel ouvert, démarrant de l’hôtel de ville en passant par le pont-de-Vesse ou encore la place Louis Rey. Plus d’un milliers de visiteurs se sont rendus à l’Espace Feuillade pour admirer les versions miniatures de ses œuvres ainsi que certaines de ses peintures qui y sont exposées. « Ne jamais être là où l’on attend », c’est le leitmotiv de l’artiste, « c’est notamment pour cette raison que j’ai choisi d’exposer à Lunel, j’ai senti la grande envie et la ferme volonté de cette municipalité d’accueillir mes œuvres. Je fonctionne au feeling. J’ai eu envie de ce partage, que le public puisse avoir accès à mes sculptures monumentales en se promenant dans les rues, sans avoir à pousser obligatoirement les portes d’un musée. Je veux parler au plus grand nombre » souligne-t-il. La Ville lui a alors laissé carte blanche pour exposer une partie de son audacieux bestiaire au sein de ses rues. Richard Orlinski est l’un des artistes contemporains français le plus vendu à l’international. Il s’est fait connaître en 2004 avec sa première sculpture, un crocodile en résine rouge. Ses sculptures gigantesques ont été exposées à ciel ouvert aux Champs-Élysées et sur l’avenue Georges-V à Paris, sur les pistes de Courchevel ou récemment à la 59e édition de la Biennale de Venise. L’artiste possède plusieurs galeries dédiées à son art à Paris, Londres, Courchevel, St-Tropez, Miami et prochainement à New-York. Très attaché à la représentation des animaux sauvages, Orlinski souhaite faire passer à travers ses œuvres un message d’humilité de l’humain par rapport à la nature. Artiste touche à tout, la Ville a également pu bénéficier de sa présence pour profiter de son second spectacle « Kabaret » joué dans la salle Georges Brassens. 

 

Fil RSS